Le port Caledonia.

 
Le Port Caledonia est l'un des derniers quatre-mâts barque acier de 90 m de long Finlandais de 2241tonnaux, soit l'équivalent de 45350 sacs de blé, construit par le chantier Russell & Co de Glasgow pour Crawford & Rowat.
 
Lancé le 5/10/1892, Il a été acheté auprès de la société d'expédition Crawford & Rowat (Glasgow) au prix de £ 7000 le 02/05/1914 par J.A. Zachariassen, (Nystad, Finlande).
 

En 1923, dans ce qui sera son avant dernier voyage, le navire est chargé avec du charbon de Newcastle en Australie et fait route vers Callao au Pérou quand un énorme raz de marée  frappe la poupe du navire et emporte deux barreurs du pont intermédiaire.

 
Affrété par la compagnie Bordes de Nantes, qui employa de 1848 à 1925 pas moins de 127 navires, le Port Caledonia était parti de Mejillones au Chili avec à son bord 4000 tonnes de nitrate de soude.
L'équipage était constitué de 25 marins de 9 nationalités différentes commandés par le capitaine Karlsson.
 
Un équipage fatigué par de nombreuses heures passées en mer et des conditions de navigation extrêmement difficiles dans la nuit du 1 au 2 décembre 1924 ont fait que le navire a échoué sur le rocher d'Antioche à 7 h du matin.
 
En 2 heures de temps les 4 mâts du Port Caledonia sont à la mer. Toutes les tentatives d'approche des canots de sauvetage sont vaines, notamment ceux de  La Rochelle et de Chaucre qui ne pourront pas non plus approcher le Port Caledonia. Le bateau agonise couché sur son flanc tribord. A 16h25 le dernier marin se jette par dessus bord et le voilier disparait.
 
Les corps des 25 marins reposent dans le cimetière de St Denis d'Oléron.
 
Le rocher d'Antioche ne portait pas encore sa balise qui sera mise en service en 1925.
 
 
En 2011, l'AREPMAREF a démarré une opération de recherche systématique sur le rocher d'Antioche situé au nord de l'Ile d'Oléron. Cet îlot, découvrant à marée basse sur la route du port de la Rochelle, est depuis la nuit des temps la cause de centaine de naufrages pour les navires venant du sud et tirant des bords pour rentrer dans le pertuis d'Antioche .Cette même année, nous avons découvert au sonar et plongé sur l'épave du Port Calédonia . La localisation des différentes parties de l'épave ayant été réussie, il restait à effectuer la prospection du contexte de l'épave et ainsi obtenir un plan du navire.
 
 
L'exploration de l'épave se fait avec l'aide d'un sonar Side Imaging Humminbird, des plongées sur sites viennent compléter et affiner les échos du sondeur.
 
En Juillet 2012, la cloche du Port Caledonia a été repérée puis remontée avec l'accord des autorités archéologique et maritime.
 
2014 se voit être les 90 ans du naufrage du Port Caledonia.
 
 
 
Le quatre-mâts barque acier Port Caledonia construit en 1892. 
 
 
 


 
 

Probablement dans un port Australien, le Port Caledonia avec à droite au premier plan le navire Lorna Doone.  
 Image numérisée par la Bibliothèque du Queensland.

 

 
Photo du Port Caledonia. En comparatif, les plans de La Persévérence (1896)
 
 

Naufrage du Port Caledonia. Peinture d'Adolf Bock (1890-1968).
Archive Sea Captain Helge Heikkinen (Capitaine de la marine Finlandaise et écrivain maritime 1910-1997)



 
Une des ancre du Port Caledonia identifiée en 2012.



 
Vidéo sur La découverte du Port Caledonia

Découverte de l'épave du Port Calédonia par l'équipe AREPMAREF


 
La découverte de la cloche du Port Caledonia par l'AREPMAREF en juillet 2012. 
 
 

Vidéo YouTube


 
 Le Port Caledonia avec un équipage qui n'est pas celui qui a fait naufrage.

Au pied du mât d'artimon, au fond, la cloche... 


 La cloche in situ !

 

 
Après 90 ans passée au fond du pertuis d'Antioche, la cloche refait surface.
  

 
 
 La cloche après avoir été radiographiée laisse apparaître le nom du navire ainsi que son port d'attache (Glasgow).
 


 Première opération au large d'Oléron avec le soutien du SRA.


La cloche du Port Caledonia prélevée en Juillet 2012 a été confiée au laboratoire Arc'Antique de Nantes pour une opération de stabilisation qui s'est achevée en novembre 2013. Conservée dans les réserves du Musée d'Oléron , elle va partir pour une phase de dégangage et restauration assurée par Catherine Augel à Poitiers. 

 

Image intégrale avec côtes réalisée au sonar 455 Khz du Port Caledonia.


Mémorial des 25 marins du Port Caledonia dans le cimetière de St Denis d'Oléron. 
 
 
 
 
 
 

--------------------------------------------------- 
 
 
 
      
 
 
 
 
                                  


Copyright © : Toute utilisation de photos ou de texte ne pourra se faire sans l'autorisation écrite de l'auteur ©.


Contact :  arepmaref@gmail.com  ou Vincent LEBARON au 06 11 10 09 25


 Dernière modification : Décembre 2014