Ile d'Aix - Août 2014


La saison maritime 2014 de l’AREPMAREF s’est terminée la semaine dernière avec l’opération ‘Brûlots’ de Pierre Emmanuel.

Pour l’occasion nous étions en camping. C’est sympa le camping…en été !! Sauf que là, c’était 13° la nuit…et 22° le jour ! Mais ces températures dignes d’un mois d’octobre n’ont pas entamé la bonne humeur ni l’ambiance générale.

Donc, pour cette dernière, Pierre Emmanuel nous remmène sur le  site de la bataille des Brûlots de l’ile d’Aix afin de plonger et d’identifier des échos sonar réalisés précédemment et soigneusement sélectionnés comme étant restes d’épaves probable…

Pour cette occasion, nous utiliserons le 40 ans et le navire amiral de Félix.

7 points sont à vérifier. Le 1° jour 2 palanqués de 4 plongeurs prospectent chacun un morceau de l’épave supposée. Très rapidement nous mettons au jour sous quelques centimètres de sédiment des restes de bois important, très vraisemblablement les vestiges des vaisseaux recherchés !  Après concertation sur le chemin du retour, nous sommes tous d’accord : il s’agit bien d’un des vaisseaux ayant pris part à la Bataille de l’ile d’Aix ! Reste à définir s’il s’agit vaisseaux de guerre ou bien d’un Brûlot (Ces derniers étant parfois des Vaisseaux militaires en fin de vie et reconditionnés…)

Le lendemain, nous continuons sur le ‘point’ suivant. Idem, les plongeurs se répartissent sur l’épave par palanqués. Pierre Emmanuel et moi ne trouvons rien de très probant, par contre Patrick et Jean François auront plus de chance et découvriront beaucoup de restes de navires. Aucune confusion n’est possible : compte tenu des éléments, c’est un autre vaisseau militaire qui a fait naufrage ici !




  
       

         Dédé, Pierre Emmanuel, Francis, Félix et Estelle.                                Fin prêt pour le départ !



          

Chargement du 40 ans, les conditions sont excellentes...


   
          
      
      Accompagné par le navire de la force d'action rapide de Félix, nous passons aux alentours de fort Boyard.  



Bernard pour qui tout va bien !

    
          
 
Arrivée sur zone, Patrick, impatient, se jette à l'eau... et part chercher son équipement.

  
                                                Patrick et ...Patrick !                                    
   Un boulet trouvé aux côté de nombreux autres dans les cales d'une des épaves et qui n'a donc probablement pas servi. 
Ce dernier mesure environ 9 cm de diamètre, probablement 8 livres.
Après 200 ans passé au fond, le boulet est ...creux et ne pèse plus grand chose. La corrosion est passée par là !

                                                                    

         

Patrick, Jean François et Pierre Emmanuel sur le chemin du retour, le long chemin du retour... le très long chemin du retour...                   
  

 Mer calme !


    
             

          Le dernier jour, les conditions sont ...musclées !                        Dédé et moi, tractés par le 40 ans.


Les plongées auront été effectuées dans de très bonnes conditions atmosphériques et maritimes, exit le dernier jour ou la mer se trouvait bien formée et le vent soutenu. Même la visibilité qui pourtant dans ce secteur fait défaut était très correct, en tout cas suffisante pour nos recherches.

Le bilan de cette opération, et de l’année en générale, est très positif.




-------------------------------------


 
 
 
 
 

Copyright © : Toute utilisation de photos ou de texte ne pourra se faire sans l'autorisation écrite de l'auteur ©.


Contact :  arepmaref@gmail.com  ou Vincent LEBARON au 06 11 10 09 25


 Dernière modification : Août 2014